Forum de la team &µ...Fox
 
AccueilPortail*CalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 14:06

Hey les GAY ^^ !!! je voulais vous demandé jai cherché (mais peu etre que jai pas trouvé :O Razz Razz Razz ) et jai pas trové de rubrique où on pourait flooder a mor cheers cheers moi je dis un petit espace qui serai exclusivement reservée a la deconade ça serait cool Very Happy Very Happy Very Happy surtout que jai plein de blagues de m**** en reserve Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil XD geek geek geek
Alors ?? quest ce que vous en pensé ^^ Razz Razz Razz Razz Razz ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 14:09

Bof, tu sais on flood pas trop nous, on dis que des trucs intelligents Sleep lol!

Non en fait pas besoin d'une rubrique spécial flood, tout le forum des &u est u espace priviligiés pour les flooders^^demande a legend... The best
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 14:20

javoue que jai vu que lui il squaté tt le temps votre fofo XD boulet boulet nan mais une parti qui serai reservée que a ça je trouve ça cool parce que ya pas vraiment de parti faite pour ça >< xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Fanol
Admin
Admin
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 22/05/2008
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 14:56

Khast a raison, je connais certains membres qui n'ont pas besoin d'une rubrique pour Flooder...( je citerais pas de noms, suivez mon regard ===> (je regarde les deux plow des mgk la Rolling Eyes ))

J'y avais deja penser, mais je cros que je vais la créer, on verra bien si elle est utile, et que ça nous permette d'avoir au moins un poste constructifs et intelligent et sans un " Legend t'es con " dedans Razz

Rubrique crée cheers

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 26
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 15:31

a mon avis c'est pas sa qui va arrêter nos 2 zigoto de flooder sur les autres rubriques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BouGeTonQ

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 15:36

En effet tu as raison, mais j'ai déjà poster un message dans cette nouvelle rubrique. The best merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanol
Admin
Admin
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 22/05/2008
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 17:09

Je suis tout a fait d'accord, ici, les discussions doivent etre sérieuses.

C'est pour cela que je vais vous parler du bien et du mal, et voici ma théorie sur le sujet que j'ai rédigé moi meme :

Le bien et le mal

Pour l’homme-vital qui ne cherche que la satisfaction du plaisir immédiat, les mots bien et mal ont une consonance gênante. Il aimerait pouvoir profiter de l’existence, sans qu’on lui dise que ceci ou cela est mal, en étant libéré des hésitations et des remises en causes morales. Mais est-il possible à un être humain de ne vivre sans se poser la question du bien et du mal ? N’est-ce pas se tromper soi-même que d’essayer de se maintenir dans l’inconscience ?

Or très souvent, l’inconscience nous rend complice d’actes qui sont destructeurs. Nous devons constamment faire des choix et prendre des décisions. Pour cela il faut délibérer. L’homme vital est en nous, mais il est soumis à l’homme-mental. Il ne peut pas nier sa propre conscience et sa pensée. Et cet homme qui pense a besoin de repères du bien et du mal, de principes sûrs de ce qui est bien ou de ce qui est mal. En d’autres termes, pour juger, il nous faut des critères. Mais où les trouver ? Sur quels critères nous appuyer pour distinguer le bien et du mal ?

A. Morale et tradition

Partons de la conscience commune et de la manière dont elle envisage la question du bien et du mal. La morale est présente dans la conscience commune dans les mœurs, les comportements mesurés par des normes morales, tels qu’on les considère à l’intérieur d’une culture donnée. Les mœurs ne sont pas une morale. Ils supposent pourtant des règles de ce qui est « bien» ou de ce qui est « mal ». (texte)

a) Pour la plupart des hommes, quand se pose le problème de savoir ce qui est bien ou mal, c’est auprès de la tradition qu’il faut aller chercher refuge. Ou encore, nous nous rapportons aux mœurs tels qu’ils existent en les considérant comme des normes. On se fie d’abord à « ce qui se fait » et « ce qui ne se fait pas ». Il y a des comportements socialement admissibles et ils indiquent le « bien » et des comportement inadmissibles qui indiquent le "mal". Nous nous servons en cela du jugement commun, du jugement des autres pour décider du bien et du mal. Le souci du « qu'en dira-t-on » nous porte au conformisme et le conformisme nous ramène vers l’ordre établi. Dans la société traditionnelle, la comparaison était plus fine. Dans un cas difficile on allait vers les hommes du passé. On consultait les anciens du village pour leur demander conseil. Il est en effet important que subsiste un lien et même un courant de sagesse entre la génération ancienne et la génération nouvelle. La génération la plus âgée fait figure d’autorité en matière de morale et il est normal d’aller lui demander conseil. Parce que les hommes qui ont beaucoup vécu ont davantage d’expérience, ils peuvent éduquer les générations nouvelles. Leur jugement possède une maturité que n’a pas celui de la génération nouvelle, qui est beaucoup plus à la merci de l’actuel. Dans notre monde postmoderne, les traditions ont perdu leur autorité. Sous les feux de l’actualité, nous sommes étourdis, nous n’avons pas le recul ni le jugement nécessaire. Consulter la tradition pourrait nous aider, mais qui a vraiment foi dans la tradition ? Consulter la tradition, c’est se référer à des valeurs qui possèdent l’avantage de la durée, à des valeurs qui ne sont pas éphémères. Mais ce que nous privilégions, c’est l’actuel, donc le conformisme de l'immédiat. Seulement, faire comme toute le monde, est-ce forcément bien faire ? Le conformisme est-il lui-même moral ?

b) De la même manière, pour ceux qui ont une certaine culture, l’exemple des grands hommes fournit des modèles de rectitude du comportement à l’égard de ce qui est bien ou mal. Nous avons dans notre histoire des héros de la morale, de Socrate, à Epictète, de Gandhi à Martin Luther King. Chaque culture possède aussi ses autorités morales. Nous pouvons nous tourner vers ces hommes illustres pour nous demander ce qu’ils auraient fait à notre place. Nous pouvons repenser un problème d’aujourd’hui à travers une vision qui possède une haute stature morale. Nous pouvons nous demander comment un stoïcien aurait résolu le problème de conscience que nous pouvons rencontrer, comme Gandhi aurait analysé la situation des injustices actuelles et quelle serait alors la décision juste. Mais là aussi, suffit-il de s’appuyer sur une autorité pour discerner le bien et le mal ?



L'inconvénient, c'est que le caractère sacré du devoir et la référence religieuse sont pour la plupart d'entre nous peu convaincants. La modernité de nos sociétés s'est bâtie en cherchant à émanciper la morale de la religion. Notre morale est d'abord laïque, même si elle peut aussi recevoir l'appui d'une autorité religieuse. Avec les religions, nous sommes placés devant des autorités relatives. Il y a beaucoup de doctrines religieuses différentes et d’une religion à l’autre les critères du bien et du mal, les justifications fondamentales ne sont pas les mêmes. Il ne nous semble plus du tout évident aujourd'hui, comme cela pouvait l'être au XVIII ième qu'en dehors de la religion, il n'y a pas de morale ; au contraire, nous admettons que la morale dans son essence transcende les croyances religieuses. La modernité a rejeté la nécessité du lien entre morale et religion.

d) Que reste-t-il quand la tradition a perdu sa place, quand l’influence des grands hommes ne parle plus à la conscience commune, quand la religion a cessé de revêtir le caractère d’une autorité ? Que reste-t-il quand les hommes n’ont même plus conscience de ce que représente la morale ? Il reste au moins la référence à la loi ! Posons la question aux adolescents d’aujourd’hui : Comment distinguer le bien et le mal ? Nous ne pouvons pas être vraiment surpris d'entendre cette réponse : « le bien c’est ce qui est permis, le mal ce qui est défendu » ; sous-entendu : « c’est la loi qui dit ce qui est bien ou ce qui est mal et la loi, et la loi nous est imposée par la société ». La morale est vue comme une contrainte nécessaire à laquelle il faut se plier, comme on doit se plier aux contraintes imposées par la loi. Certes, voir dans la loi une indication du bien et du mal n’est pas inexact. La loi s’appuie effectivement sur une morale, la morale civique. Rester en accord avec la loi du pays dans lequel on vit est un minimum que nous puissions faire pour tout de même rester intègre. En général, rester en accord avec la loi, est déjà un degré de moralité, mais c'est une indication du bien et du mal qui reste très vague. Mais là encore, la difficulté revient. Cela suffit-il ? N’y a-t-il pas une différence entre ce qui est légal et ce qui est moral ?

Chaque situation de la vie est unique et particulière,. Des principes trop généraux ne nous aident pas suffisamment. Nous ne pouvons pas non plus simplement imiter des exemples pour nous acheter une bonne conscience. L’imitation n’est pas une vertu morale, ni une justification. Les religions ont une autorité à l’égard de leurs fidèles, mais elles ne vont pas au-delà. Elles reposent sur des codes différents. Nous ne pouvons tout de même pas attendre de les étudier toutes pour en faire une synthèse avant de délibérer d’un parti à prendre. La loi elle-même n’est qu’une aide bien vague. Elle ne couvre pas toutes les situations de la vie. Il arrive aussi que la loi soit jugée comme immorale. Dans ce cas, il est évident que l’on ne peut pas s’appuyer sur la loi pour en dénoncer le mal. Où est alors le critère qui jugera la loi ? De quel point de vue juger ?
B. Le bien comme utilité sociale

On peut toujours dire que c’est la société qui fournit la morale. La moralité est une obligation sociale. Examinons l’interprétation sociologique de la morale.

1) On admet que c’est à la société de formuler dans ses règles ce qui lui est avantageux ou néfaste. Il est assez commun de regarder le bien comme ce qui est socialement utile et le mal, comme ce qui est socialement nuisible. (texte) Cela signifie que la morale se ramène à un ensemble de règles sociales à ce que l’on nomme les moeurs. La morale est de ce point de vue un phénomène social, au même titre que les rites, les coutumes, le langage, la politesse etc. Les caractères du devoir sont sociaux : le devoir est collectif parce qu’il s’impose à tous les membre d’un même groupe d’individus et il est coercitif, puisqu’il impose des exigences assorties de sanctions. Pour Durkheim, la conscience morale individuelle est en fait l’écho de la conscience collective en nous. Les règles sociales font toute la morale et ce qui parle en nous dans l’exigence du bien, c’est la voix de la sauvegarde de la société. La conscience collective domine la conscience individuelle et lui impose ses devoirs. C’est bien l’appréhension la plus courante que nous ayons de la morale, quand nous pensons que la société nous « impose » une morale. Dans la conscience commune, on voit dans la société une autorité extérieure devant laquelle il faut s’incliner. Au fond, cette reconnaissance de l’autorité sociale est aussi à l’œuvre dans la considération du jugement d’autrui. C’est un peu comme si le sentiment du bien ou du mal impliquait nécessairement le regard des autres sur soi et un sens aigu de la culpabilité. Du fond de soi la conscience morale se dirait : « Je ne peux tout de même pas faire cela. Ce n’est pas bien. Qu’en dira-t-on ? je vais attirer sur moi la honte et la réprobation ». Dès lors, rester dans les limites de la morale reviendrait à rester en conformité avec les mœurs, ce qui signifierait implicitement respecter le principe de conservation qu’est l’utilité sociale. La coutume collective se présente comme une obligation morale. Mais comme les sociétés sont diverses, la conscience morale varie selon les types de croyances en vigueur dans les différentes sociétés. Il est de ce point de vue hors de question de penser que la moralité soit la même dans différents pays et à différentes époques. Les mœurs changent aussi bien dans l’espace que dans le temps, mais ils demeurent soumis à un principe : ils comportent des règles sociales qui contribuent à la nécessité de la conservation de la société. La société se protège en soumettant l’individu à des règles et ces règles ne peuvent pas prendre naissance dans les humeurs changeantes des individus, elles viennent de la société. (texte).



Cette interprétation de la morale a été très en vogue au XIX ème siècle. Nous avons vu pourtant toute l’ambiguïté du concept d’utilité. (texte) Les normes de l’utilité peuvent varier suivant la conception que l’on en donne, ouvrant directement la voix à l’opportunisme. (texte) Or concrètement, l’éthique n’est pas affaire de calculs mais de principes et de rectitude de la part de celui qui tient à des critères sûres et n’en dévie pas pour calculer une quelconque utilité. L’homme-éthique s’en tient à son principe du bien et à sa vision du bien, en essayant de régler sa conduite sur sa vision. Certes, l’utilité n’est pas étrangère au bien, mais elle ne peut constituer l’essence du bien.


Notre sens moral précède les mœurs que nous avons autour de nous comme référence. Si nous pouvons juger moralement la société, c’est qu’en réalité la norme morale ne vient pas de la société. Il n’y a pas de consensus social évident en faveur de ce qui serait « la » morale. La société rejette l’individu sur ses responsabilités, mais le laisse aussi dans la confusion. Une morale, ce n’est pas les mœurs, tels qu’ils ont court, c’est un idéal ce qui devrait-être, si les hommes étaient moralement intègres. Les mœurs ne reflètent que l’état de fait, pas du tout à un idéal. Le bien et le mal ne peuvent pas se ramener à ce qui est bon ou mauvais selon les opinions en cours. En tant qu’homme, nous ne pouvons pas ne pas aspirer à un monde où le Bien serait la règle, ou le mal serait repoussé au loin. Une morale, c’est une manière de rattacher notre conduite à la norme du bien, ce qui suppose est une aspiration à un bien commun.
C. Complexité du bien et du mal

Mais une aspiration au bien n’est pas une connaissance du bien. Nous voyons bien que le fait de suivre nos impulsions, nos humeurs du moment ne nous met pas pour autant dans la direction bien. La réalité que nous rencontrons dans toutes les situations de l’expérience, c’est une complexité où le bien et le mal sont mêlés. Bien et mal sont des termes relatifs. Bien et mal n'ont pas d'existence au sens de l'existence des choses. Leur appréciation dépend du point de vue que nous adoptons. Parmi ce que nous tirons de la nature, aucune chose n’est absolument bonne, aucune chose n’est absolument mauvaise. Notre raison est limitée dans ses vues, comparée au champ d’influence immense de l’action. Comment donc pourrions-nous savoir ce qui est bien où mal? Suffit-il d'avoir de bonnes intentions? (texte)
Il est nécessaire de déterminer les formes du mal, ne serait-ce que par les conséquences de l'action. Le mal peut prendre trois formes :
1) Il y a le mal physique, celui qui engendre la douleur, celui qui défigure, qui blesse dans la chair, celui qui mutile, qui tue. Toute action qui porte atteinte à l’intégrité d’un être, sème le mal et détruit. On dit en ce sens « avoir mal » au sujet d’une blessure physique.
2) Il y a le mal moral qui répand la souffrance, qui engendre l’humiliation, la honte, et même qui prend plaisir de la souffrance qu’il procure. C’est le mal de la perversion morale, du goût du vice et de la corruption morale. On dit en ce sens « faire du mal ». La religion interprète le mal moral comme péché.
Nous pouvons aussi suivre des règles très générales qui sont de bon sens : Il est bien de ne nuire à personne et mal de porter préjudice à quelqu’un. Il est bon de voir dans les autres le bien plutôt que d’y chercher systématiquement le mal. Il vaut mieux ne pas chercher à reprocher à quelqu’un ses faiblesses et son mauvais comportement et plutôt porter son attention sur ce qu’il y a en lui de bon. C’est un bien d’aimer les autres et un mal de les haïr. C’est un bien que d’être généreux et un mal que de s’installer dans un état de continuelle revendication et d’être désagréable. Il est bon de dire la vérité, mais tout en ayant soin de ne pas porter préjudice à qui que ce soit. Il est indispensable de ne faire de tort à personne, c’est le moins que nous puissions faire, le mieux étant d’exercer une influence harmonieuse faite de bonté, de douceur et d’entraide.
Il n'y a pas de réponse toute faite à la question de savoir où est le bien et où est le mal. (texte) La question du bien et du mal rejette directement chaque homme sur lui-même et met en cause l’usage qu’il fait de sa liberté. Personne d’autre que nous-mêmes ne peut en juger. La conscience morale n’est pas une chose dont on puisse déléguer l’autorité. La décision morale ne s’accomplit pas dans la précipitation et l’impulsion irréfléchie. Il est nécessaire qu’une réflexion morale soit présente dans les circonstances de la vie pour guider nos choix.

Voila, si vous n'etes pas d'accord sur mes points de vues, j'attends de vous des arguments constructifs qui feront avncé le débat.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 26
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 17:11

c'est du copier colle tout ça fafa
espéce de tricheur même pas eu envie de lire^^ trop long pour un sujet qui m'interesse pas^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BouGeTonQ

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 17:20

Alors la fafa je suis tout à fait d'accord, ce sujet en dit long sur les aspirations des uns et des autres. Mais qu'est ce que je raconte???
En fait voilà, j'ai rien lu parce que c'était trop long.
weed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 17:43

J'aurais même rajouté ca fanol:

Nous pouvons trouver autour de nous des indications précieuses, mais il reste que notre situation d’expérience est unique, comme chaque instant est unique et doit convoquer une réponse juste, exacte, aussi exacte que la situation d’expérience elle-même. Il n’est pas facile de déterminer où est le bien. Les principes généraux ne recouvrent pas toutes les situations particulières. Mais il est indispensable de peser nos décisions devant notre propre conscience, car l'inconscience elle-même est l'autorisation donnée au pire. Pourtant, il y a une chose que nous pouvons peut-être déterminer clairement, c'est le devoir.


nawak Bravo Fanol, tu as réussi a écrir "Le bien et le mal" dans google et a prendre un des premiers liens.

Vous pouvez aussi admirer ce discours ici http://sergecar.club.fr/cours/devoir1.htm

Désolé Fanol d'avoir dénoncé ton plagiat, personne ne s'en doutait je pense siffle siffle siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LegenD

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 27
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 19:36

Prout super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fbunny.forumpro.fr/
Fanol
Admin
Admin
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 22/05/2008
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 20:00

erf, je voulais tout mettre, met le forum ne voulait pas parce que c'était trop long... weed

et puis qui vous dit que Serge Carfantan n'est pas fanol ? A ce que je savais, cet homme était Gay donc.... siffle

dehors

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 26
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 20:44

fanol j'ai l'impression qu'on commence à t'influencer et à t'emmener dans notre bord de connerie et à raconter de la m****

ahlala notre travail commence à porter ses fruits khast et puis avec l'aide de lega et legend c'est sur que ça facilite les choses^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 21:15

en faite jvien de mapercevoir que TOUT votre fofo cété une grosse rubrique de FLOOD xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 21:44

Merci d'appuyer nos dires Playeur^^

Oui je suis bien content on a fait du très beau boulot avec Fanol, peut-etre même qu'un jour il deviendra PARANO comme certain siffle siffle siffle Faut travailler dans ce sens les mecs^^coup tordu a volonter, on a carte blanche yyeeaahh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 26
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 22:33

c'est sur que la khast m'en donne à cœur joie de préparer mon coup ou mes coups tordu contre toi
de te voir parano c'est la meilleure des récompenses^^ yyeeaahh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Sam 11 Juil - 23:31

Ah oui, je crois que j'ai attein la phase terminale, je suis au point de non retour. Il manqueun smiley ou deux la pour expliquer ca par image^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LegenD

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 27
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 0:23

siffle bande de voleurs de smiley quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fbunny.forumpro.fr/
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 0:47

siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 1:31

: super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super super cherche pas la m**** khast Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 12:11

bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin bourrin Tu l'a dit PIGEOOOOON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 13:11

Bon !...... j'abandonne xD...javoue sur ce coup t'es for mon boulet weed weed weed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Fanol
Admin
Admin
avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 22/05/2008
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 14:17

LegenD a écrit:
siffle bande de voleurs de smiley quoi...


Oui, et vu que jy suis, je vous pique aussi celui la arakiri siffle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Playeur

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 37
Localisation : Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 14:56

:O trop cool ce smiley arakiri arakiri arakiri arakiri arakiri ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Mr-GAY.com
Khast
Pilotes
Pilotes
avatar

Messages : 2798
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   Dim 12 Juil - 21:35

Oui, cuici je suis sur qu'il est chez les mgk, je m'en sers tout le temps quand je post chez vous^^ arakiri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Rubrique FLOOOOOOOOOOD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profil - Rubrique Amis
» [Suggestion] Nouvelle rubrique vidéos (validée)
» RUBRIQUE NECROLOGIQUE
» Les flux RSS... partageons!
» [Forum][Autres jeux] Ajout d'une rubrique pour les vidéos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garage TrackMania  :: TM GARAGE :: La Boite a Question-
Sauter vers: